Bokeh Game Studio - Artwork

Le créateur de Silent Hill, Forbidden Siren et Gravity rush fonde Bokeh Game Studio

Keiichiro Toyama, réalisateur sur Silent Hill, Forbidden Siren et Gravity Rush, quitte Japan Studio et fonde Bokeh Game Studio, rejoint par des collaborateurs de longue date.

Une nouvelle structure de développement a pris forme. Le game director Keiichiro Toyama a quitté Japan Studio le 13 Août 2020. Ce dernier, basé à Tokyo, est l’un des organes de production vidéoludique de SIE (Sony Interactive Entertainment) Worldwide Studios. Suite à son départ après de longues années de service, Keiichiro Toyama a fondé Bokeh Game Studio en tant qu’entité indépendante. Ses travaux chez Sony Interactive Entertainment regroupent le premier jeu Silent Hill, la saga Siren / Forbidden Siren, ainsi que la licence Gravity Rush, née sur Playstation Vita en 2012 avant de rejoindre la Playstation 4 dès 2016.

Junya Okura - Keiichiro Toyama - Kazunobu Sato - Bokeh Game Studio
De gauche à droite : Junya Okura (CTO) – Keiichiro Toyama (CEO) – Kazunobu Sato (COO)

Keiichiro Toyama est suivi dans cette nouvelle aventure par Junya Okura, lead game designer sur les sagas Siren / Forbidden Siren et Gravity Rush. Il est également rejoint par Kazunobu Sato, lead character designer puis game system director sur Siren / Forbidden Siren, ainsi que lead game designer sur le jeu d’action-plateforme Puppeteer (2013). Le réalisateur a d’ores et déjà confirmé que d’autres anciens collaborateurs prévoyaient de rejoindre Bokeh, mais ses deux partenaires occupent avec lui les postes-clés de la nouvelle hiérarchie. Keiichiro Toyama est bien entendu CEO / PDG (chief executive officer), Junya Okura est quant à lui désigné CTO (chief technology officer) et enfin, Kazunobu Sato est nommé COO (chief operating officer).

Bokeh Game Studio se décrit officiellement comme une entité de création de software pour consoles et PC. Dans un entretien avec Famitsu, Keiichiro Toyama confirme que leur première production est déjà en cours de façonnement. C’est un jeu d’action-aventure original, visant une sortie multi-plateformes. En termes d’ampleur, il est dit que nous pouvons nous attendre à quelque chose de similaire aux anciennes créations du game director. Les estimations concernant la phase de développement placent le projet entre deux à trois ans de travail.

Interrogé sur les licences sur lesquelles il a pu travailler, Keiichiro Toyama s’est dit ouvert à toute éventualité si les intérêts de Sony Interactive Entertainment et Bokeh Game Studio venaient à trouver des intérêts communs. Bien que les propriétés intellectuelles restent entre les mains du constructeur et éditeur japonais, le réalisateur entend bien garder une bonne relation avec son ancien employé.

Après mûre réflexion, rien n’a changé en moi depuis le premier jour, où j’ai fait mon entrée dans cette industrie. Premièrement, je souhaite que les joueurs puissent apprécier des jeux construits sur des idées originales, et deuxièmement, je veux pouvoir prendre du plaisir à créer ces jeux – c’est tout ce dont il a toujours été question pour moi. Fort heureusement, mon équipe et moi-même avons eu l’opportunité de développer et sortir de nombreux jeux. Cela dit, l’industrie vidéoludique a rapidement évolué et reste en cours de changement aussi drastique que perpétuel. Jour après jour, le fait d’évoluer durant cette ère, j’ai senti le besoin de procéder à un changement radical pour satisfaire mes propres objectifs. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de devenir indépendant.

Heureusement, j’ai la chance d’avoir une équipe de collègues qui partagent mes ambitions. C’est ce qui m’a permis de démarrer un nouveau chapitre avec un nouveau studio de jeu vidéo, où nous pourrons développer nos propres idées. Nous sommes d’ores et déjà au travail sur notre premier projet, bien que nous ayons évidemment besoin d’un certain temps de développement avant sa sortie. Nous espérons que vous pourrez patienter et guetter nos prochaines annonces.

Keiichiro Toyama, CEO, Bokeh Game Studio

Sur une observation finale, il convient de remarquer que cette annonce intervient dans le cadre de nombreuses suspicions de journalistes et analystes selon lesquelles Sony Interactive Entertainment se détournerait progressivement de son territoire natal pour favoriser le secteur des États-Unis. Les rapports combinés de VGC et Bloomberg évoquent pêle-mêle des ventes décevantes de la Playstation 4 au Japon, le déplacement du QG du groupe en Californie, l’influence croissante de la division américaine de Sony Interactive Entertainment au cours de ces dernières années, la décision brutale de muter la configuration japonaise de la manette Playstation « valider (O) / annuler (X) » vers le modèle occidental qui fait exactement l’inverse, sans oublier les contrats de beaucoup de créateurs à Japan Studio (ayant travaillé sur Bloodborne, Astro’s Playroom ou The Last Guardian) qui n’ont pas été renouvelés.

Plusieurs sources en provenance de l’équipe japonaise Playstation ont confié aux reporters de Bloomberg s’être sentis mis à l’écart, notamment durant la phase promotionnelle de la Playstation 5 où les employés tokyoïtes devaient attendre constamment les instructions en provenance du siège en Californie. Des bruits de couloir démentis par une porte-parole de Sony Interactive Entertainment, Natsumi Atarashi, selon qui « le territoire natal reste de la plus haute importance » et que toute suggestion selon laquelle Sony détournerait son attention du Japon s’avère incorrecte et « ne reflète pas la stratégie du groupe« .

Sources : GematsuVGC
Images Copyrights : Bokeh Game Studio

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :