AMC, leader du marché des salles de cinéma aux USA, et propriétaire depuis 2016 de Odeon, deuxième propriétaire des salles du Royame-Uni

Le géant AMC Theatres à court de cash d’ici 2021

Le plus gros exploitant de salles de cinéma aux États-Unis, AMC Theatres, va se retrouver à court de liquidités entre fin 2020 et début 2021 si la situation ne s’améliore pas en termes de fréquentation de salles.

Sur les 598 complexes possédés par le géant de l’exploitation au niveau du territoire américain, 494 sont ouverts. Cet écart est essentiellement lié aux décisions des différents gouverneurs américains. En l’occurrence, les marchés les plus cruciaux que sont New York et Los Angeles restent inactifs, au vu des complications engendrées par le COVID-19, pour rester dans l’euphémisme. AMC Entertainment a reconnu sans détour que le groupe allait se retrouver à court de liquidités entre la fin de cette année-ci et le début de l’année suivante, tant que la fréquentation des salles obscures resterait telle quelle. À moins de bénéficier d’un rebond miraculeux en termes d’audiences ou d’obtenir des apports supplémentaires de cash. Et bien que cette situation soit inédite dans les dernières décennies de notre Histoire et que dans l’état actuel des choses, tout soit en mesure changer du jour au lendemain, nous pouvons partir du principe que les craintes vis-à-vis d’AMC Theatres vont se concrétiser. Ces appréhensions vis-à-vis du géant des salles de cinéma américaines concernent tout la concurrence, dans une plus large mesure.

La valeur des actions de AMC Theatres a connu une chute de 6,9% dans la matinée de Mardi, et sur les dernières semaines, les 494 complexes américains ont connu une chute de 84% en termes de ventes. À l’heure actuelle, le groupe continue d’explorer de nouvelles solutions pour stabiliser sa situation un tantinet problématique. Parmi les options d’AMC Theatres se trouvent l’endettement par emprunt additionnel, le financement par actions (The Hollywood Reporter précise que jusqu’à ce jour, le groupe a pu rassembler 37,8 millions de dollars via une offre de 9,0 millions d’actions), de nouvelles négociations avec les propriétaires au sujet de leur bail, la vente de propriétés, de nouveaux contrats avec des partenaires commerciaux, la jonction de divisions ou des participations minoritaires dans le capital. AMC Theatres concède que leur situation actuelle correspond à leurs prévisions antérieures.

Toutefois, la situation a récemment empiré de jour en jour pour tous les exploitants de salles de cinéma, que l’on parle d’AMC ou de ses concurrents. Tenet était censé être le porte-étendard qui allait sonner le retour progressif des spectateurs dans les salles obscures. Hélas, le nouveau film de Christopher Nolan n’a pas été suffisant pour combattre l’appréhension des citoyens vis-à-vis de la pandémie. À ce jour, Tenet a récolté 325,500 millions de dollars à travers le monde (15% aux États-Unis, 85% à l’international). Un score honorable en temps de pandémie ou un chiffre catastrophique aux yeux des studios, selon la perspective envisagée. Et au sujet de l’offre soit-disant « premium » de Mulan, mis à disposition pour les abonnés de Disney+ en échange d’un paiement additionnel de 30$, The Walt Disney Company se garde visiblement d’émettre le moindre commentaire. Plus concernant encore, Mulan est rendu disponible à l’achat (et non en simple streaming) via des plateformes telles que Amazon Prime Video, Apple, Google, Roku, Vudu ou FandangoNOW pour 29,99$. Soit le même prix que sur Disney+… sauf qu’il n’y a pas besoin de payer l’abonnement mensuel. En l’absence du moindre communiqué sur les performances de Mulan, et au vu d’un tel coup bas envers les clients loyaux à Disney, il est légitime de partir du principe que ni la mise en salles d’un blockbuster (Tenet) ni sa vente anticipée (Mulan) ne s’avèrent particulièrement efficaces en termes de revenus.

Il n’est donc pas étonnant de voir les grosses productions de Hollywood décalées les unes après les autres. Le modèle d’exploitation cinématographique reste le seul schéma rentable et viable pour les studios – à moins que tout ce beau monde ne se mette à suivre religieusement le modus operandi de Blumhouse Productions. À l’exception de Wonder Woman 1984 qui se positionne in-extremis au 25 Décembre 2020, tout ce qui était prévu pour la fin d’année 2020 est reporté à l’année suivante. Morbius ne plantera pas ses crocs avant le 19 Mars 2021. Fast 9 a été redécalé au 2 Avril 2021, soit le même jour que No Time to Die. Black Widow est décalé au 7 Mai 2021. Venom 2 : Let There Be Carnage relâchera le tueur Cletus Kasady le 25 Juin 2021. Top Gun : Maverick ne prendra son envol qu’à compter du 2 Juillet 2021. L’Épice de Dune ne circulera qu’au 1er Octobre 2021. La super-production cosmique de Marvel Studios, The Eternals, ne dévoilera ses entités qu’au 5 Novembre 2021. La liste continue et n’en finit plus. L’absence ou le retrait des sorties majeures engendre fatalement l’absence d’un momentum, d’un élan commun qui rassemble un nombre croissant de spectateurs dans les salles de cinéma. Le fait que The Walt Disney Company décide de retirer la nouvelle production Pixar, Soul, du calendrier pour le placer directement sur Disney+ prouve à quel point la situation est plus désastreuse que quiconque ne souhaite l’admettre à voix haute. Si Cineworld a pris la décision de fermer temporairement ses complexes américains et britanniques, le maintien étant bien plus coûteux que la mise en veille, rien ne nous garantit qu’il soit le seul à adopter la tactique de l’hibernation, si la situation médicale venait à s’envenimer.

Sources : The Hollywood ReporterVarietyDeadlineWhatsOnDisneyPlusScreenRant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :