Resident Evil - Constantin Films - Spencer Mansion

Le reboot de Resident Evil au cinéma a son casting

Constantin Films et le réalisateur Johannes Roberts promettent un redémarrage de la franchise Resident Evil plus fidèle à la trame narrative des jeux vidéo de Capcom.

Resident Evil n’aura jamais été un nom autant actif dans les projets multimédia qu’en ce moment. D’une part, du côté des jeux vidéo se préparent deux projets distincts. Pour l’année 2021 est confirmé Resident Evil Village / Resident Evil 8 et son nouveau style en vue subjective lancé par son prédécesseur. Dans un futur plus éloigné, nous pouvons nous attendre au remake de Resident Evil 4, probablement avec une réalisation en vue à la troisième personne, dans la lignée des récents remakes Resident Evil 2 et Resident Evil 3. D’autre part, du côté des oeuvres audiovisuelles, nous avons eu connaissance de deux projets télévisés pour Netflix. Tout d’abord une série Resident Evil en live action signée Andrew Dabb, showrunner de Supernatural, avec une histoire originale focalisée sur deux jeunes soeurs Wesker, avant et après une apocalypse de zombies sur New Raccoon City. Après quoi a été confirmée par Netflix une autre adaptation au format télévisé, la série Resident Evil : Infinite Darkness. Cette future série s’aligne sur un style d’animation CG (Computer Generated) et reprend la trame canonique des jeux vidéo en suivant Leon S. Kennedy et Claire Redfield.

Avec deux projets du côté vidéoludique et deux autres du côté télévisuel, la franchise aurait eu des années en termes de visibilité. C’est sans compter sur ce qui se trame du côté du grand écran : à en juger par le casting, le prochain film Resident Evil compte adapter les deux premiers jeux de la franchise de Capcom.

Johannes Roberts, réalisateur de films d’horreur, à la barre du projet

Johannes Roberts

Grâce aux sources de Deadline, nous apprenons les progrès réalisés du côté de Constantin Films. Cela fait déjà plusieurs années que des bruits de couloir font état d’une nouvelle itération de la franchise Resident Evil au cinéma – un nouvel embranchement qui s’écarterait de la proposition de Paul W.S. Anderson et de son héroïne Alice (Milla Jovovich). Ce qui n’était que spéculation devient aujourd’hui de l’ordre du concret. Le réalisateur & scénariste attaché à ce nouveau lancement de la saga s’appelle Johannes Roberts, crédité sur une douzaine de scénarios et une quinzaine de réalisations selon les données de IMDb. « Avec ce film, je voulais vraiment revenir aux deux jeux d’origine et recréer cette expérience terrifiante et viscérale que j’avais éprouvée en y jouant pour la première fois, tout en racontant simultanément une histoire humaine ancrée dans le réel, quelque chose sur une petite ville américaine à l’agonie, quelque chose qui soit pertinent et qui puisse parler à un public d’aujourd’hui.« 

Robert Kulzer, déjà à l’oeuvre sur la saga de Paul W.S. Anderson, est de retour pour opérer à la production de cette nouvelle interprétation de la précieuse licence de Capcom. L’homme produira le film aux côtés de James Harris (de Tea Shop Productions) ainsi que de Hartley Gorenstein. « Après une douzaine de jeux, six films en live-action et des centaines de pages de fan fiction, nous nous sentions obligés de revenir en cette année 1998 pour explorer les secrets derrière les murs du Manoir Spencer et de Raccoon City » déclare Robert Kulzer.

À en juger par les mentions, la grande majorité de sa filmographie repose sur le cadre horrifique. Toutefois, la spécialisation ne fait pas tout et le choix de ce réalisateur ne va pas sans poser quelques questions. Sur ses quatre derniers films, Rotten Tomatoes affiche une moyenne de 43% du côté des critiques et 41,75% du côté des spectateurs en termes de satisfaction. De même, les scores des quatre productions sur IMDb résultent en une moyenne très modérée de 5/10. Sur une autre considération tout aussi cruciale, prenons maintenant l’axe financier, en nous basant sur les chiffres de Box-Office Mojo. Si les deux opus de 47 Meters Down ont remporté une certaine somme au box-office (46,3 millions de dollars pour le premier en 2017 et 11,6 millions pour le deuxième en 2019), aucun verdict ne peut être rendu sur The Other Side of the Door (2016) et The Strangers : Prey at Night (2018) qui n’affichent aucun renseignement sur leur budget. Tout au plus, nous pouvons déterminer qu’ils ont respectivement généré 14,3 millions et 31 millions de dollars au box-office mondial. Si Johannes Roberts a prouvé être en mesure de chapeauter des chantiers rentables au box-office (dans le meilleur des cas), rien n’indique une quelconque garantie de qualité artistique, si nous nous basons sur les retours de la presse comme des spectateurs vis-à-vis de sa carrière.

Un casting hétéroclite qui alterne entre fidélité et affranchissement

Deadline est également en mesure de nous lister les principaux acteurs recrutés pour incarner les nouveaux visages de la saga cinématographique Resident Evil. Si certains affichent une ressemblance physique plutôt convaincante vis-à-vis des personnages de la franchise de Capcom, d’autres s’en écartent davantage. Il convient toutefois de modérer les attentes de chacun en rappelant que même dans la longue lignée de jeux vidéo, les visages des personnages principaux (sans compter leurs acteurs de doublage) ont changé à plus d’un titre, parfois dans des proportions plutôt radicales. Tout le monde se souvient du va-et-vient de Capcom sur le design de Chris Redfield entre Resident Evil 6, Resident Evil 7 et le futur Resident Evil 8 – et ce n’est que l’exemple le plus démonstratif. Compte tenu de métamorphoses parfois brutales au sein de la série vidéoludique, la notion même d’apparence canonique devient pour le moins floue.

  • Chris Redfield → Robbie Amell
  • Jill Valentine → Hannah John-Kamen
  • Claire Redfield → Kaya Scodelario
  • Leon S. Kennedy → Avan Jogia
  • Albert Wesker → Tom Hopper
  • William Birkin → Neal McDonough
Resident Evil - Chris Redfield - Robbie Amell
ROBBIE AMELL – CHRIS REDFIELD

Ayant commencé sa carrière en 2005, le canadien Robbie Amell (cousin de Stephen Amell, que l’on retiendra longtemps pour son interprétation de Green Arrow sur The CW) a essentiellement travaillé dans le domaine télévisé. On peut notamment relever son rôle de Jimmy Madigan dans True Jackson (2008-2011), son rôle de Stephen Jameson dans The Tomorrow People (2013-2014), son rôle de Ronnie Raymond / Firestorm dans The Flash (2014-2017) ou plus récemment Nathan Brown dans la série Upload (2020). Sa filmographie comporte quelques mentions cinématographiques dispersées entre ses différents projets du petit écran. Cette nouvelle itération de Resident Evil au cinéma pourrait bien constituer le premier rôle majeur pour Robbie Amell, Chris Redfield étant l’un des personnages centraux de la propriété de Capcom, pour peu que l’investissement de Constantin Films porte ses fruits au box-office.

HANNAH JOHN-KAMEN – JILL VALENTINE

L’anglaise Hannah John-Kamen a commencé sa carrière en 2011. Aussi surprenant soit-il pour les gamers, sa première mention sur IMDb consiste en un doublage vocal pour Ciaran, Lame du Seigneur et l’un des quatre Cavaliers de Gwyn, dans le célèbre jeu vidéo Dark Souls. Elle reprend son implication dans la série en faisant la voix de l’entité féline Shalquoir sur Dark Souls II (2014). Toute sa carrière consiste essentiellement en des rôles télévisés, avec quelques rôles occasionnels sur grand écran. Du côté des séries, nous pouvons mentionner son rôle de Rosa Persaud dans Tunnel (2016), son rôle de Naia dans The Dark Crystal : Age of Resistance (2019), son rôle de Dutch dans Killjoys (2015-2019), son personnage The Stranger dans la série éponyme (2019) ou encore Wilhelmina ‘Helm’ Watson dans Brave New World (2019). Son rôle cinématographique le plus notable est probablement celui de Ava / Ghost dans Ant-Man and the Wasp / Ant-Man et la Guêpe (Peyton Reed, 2018).

KAYA SCODELARIO – CLAIRE REDFIELD

Ayant commencé sa carrière en 2009, l’anglo-brésilienne Kaya Scodelario a alterné entre rôles cinématographiques et rôles télévisuels, même si ces derniers s’avèrent minoritaires. On compte notamment son rôle de Effy Stonem dans Skins (2007-2013), son rôle de Anna Salter dans Southcliff (2013) ou encore son rôle de Kat Baker dans la récente série Spinning Out (2020). Son personnage le plus connu sur grand écran reste indubitablement celui de Teresa dans la trilogie The Maze Runner / Le Labyrinthe (Wes Ball, 2014-2015-2018), mais on a également pu la voir sous les traits de Carina Smyth dans Pirates of the Caribbean : Dead Men Tell No Tales / Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar (Joachim Rønning, Espen Sandberg, 2017).

AVAN JOGIA – LEON SCOTT KENNEDY

Lui aussi « good canadian kid » de naissance, l’acteur Avan Jogia a commencé sa carrière en 2006. Si les 2/3 de sa carrière sont fournis en références télévisuelles, il a pu s’investir de plus en plus régulièrement au cinéma durant ces dernières années. Du côté du petit écran, nous pouvons retrouver Avan Jogia en tant que Beck Oliver dans la série Victorious (2010-2013), Danny Desai dans la série Twisted (2013-2014), Roman Mercer dans la série Ghost Wars (2017-2018) ou encore Ulysses Zane dans la série Now Apocalypse (2019). Les spectateurs des productions d’ampleur cinématographique ont pu découvrir l’acteur dans Shaft (Tim Story, 2019) en tant que Karim Hassan, ou encore sous les traits de Berkeley dans Zombieland : Double Tap / Retour à Zombieland (Ruben Fleischer, 2019).

TOM HOPPER – ALBERT WESKER

Anglais de naissance, Tom Hopper a fait de la télévision son terrain de jeu depuis 2007, à l’occasion de son premier rôle dans la série Casualty. On a pu ensuite le revoir dans la série Merlin (2010-2012) en tant que Sir Percival, mais aussi dans la série Black Sails (2014-2017) dans le rôle de Billy Bones ou encore dans Game of Thrones (2017) sous les traits de Dickon Tarly. Actuellement, Tom Hopper fait partie des rôles principaux de la série à succès sur Netflix The Umbrella Academy, dans le rôle de Luther Hargreeves.

NEAL McDONOUGH – WILLIAM BIRKIN

Last but not least, l’extrêmement prolifique Neal McDonough est actif depuis 1990. Si une majeure partie de sa filmographie est constituée de rôles télévisuels, on peut recenser une quantité de plus en plus importante de rôles cinématographiques ou vidéoludiques dans la carrière de l’acteur du Massachusetts. Ses mentions du côté de la télévision incluent ni plus ni moins que Lynn D. (Buck) Compton dans la série Band of Brothers / Frères d’Armes (2001), David McNorris dans Boomtown (2002-2003), Dave Williams dans Desperate Housewives (2008-2009), Damien Darhk dans les séries Arrow (2015-2016) et DC’s Legends of Tomorrow (2016-2020), Sean Cahill dans Suits (2014-2019), Malcolm Beck dans Yellowstone (2019), Hansen / The Boss dans Van Helsing (2018-2019), General James Harding dans Project Blue Book (2019-2020) ou récemment Anders dans The 100 (2020). Le grand public peut le retenir pour son rôle de Timothy « Dum Dum » Dugan dans le Marvel Cinematic Universe, que cela recoupe Captain America : First Avenger (2011), la série Marvel’s Agents of SHIELD (2014) ou la série Agent Carter (2015).

Sources : DeadlineIMDb (Johannes Roberts)
Images Copyrights : Capcom (Resident Evil) – Collective Pictures / Colony Pictures (Code 8) – Walt Disney Studios Motion Pictures (Ant-Man & the Wasp) – 20th Century Fox (The Maze Runner : Death Cure) – Netflix (Ghost Wars) – Starz! (Black Sails) – Gage Skidmore (Neal McDonough)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :