Roar Uthaug © Eirik Evjen / Fantefilm

Netflix met Roar Uthaug (Tomb Raider) à la réalisation de Troll

L’un des prochains projets cinématographiques de Netflix concerne un film de monstre norvégien, Troll, et affiche dorénavant Roar Uthaug (Tomb Raider) en tant que réalisateur.

Basé sur des légendes de Scandinavie, le projet Troll vise à ramener sur le devant de la scène une créature gigantesque qui émerge des monts de la Norvège, après un sommeil long d’un millénaire. Elle se dirige alors vers la capitale du pays, Oslo, détruisant tout sur son passage. Et comme tout film de monstres qui se respecte, il devient alors particulièrement compliqué de trouver le moyen d’arrêter l’entité.

Décrit comme un film d’action-aventure appartenant au registre du film de monstres, Troll est produit par Espen Horn et Kristian Strand Sinkerud, pour le compte du studio Motion Blur, basé à Oslo et déjà à l’oeuvre derrière le film Cadaver, disponible sur Netflix. Le futur film Troll s’impose donc comme la poursuite d’un partenariat avec le géant du streaming, lequel anticipe une sortie de Troll pour 2022 sur sa plateforme. « Nous sommes incroyablement fiers de présenter au monde un projet norvégien de cette ampleur, avec Roar Uthaug et Motion Blur. Roar est un réalisateur de talent et je suis excité à l’idée de le voir revenir à ses racines via ce film aussi fun qu’ambitieux » déclare David Kosse, vice-président de la section International Original Film chez Netflix.

Le projet Troll vient du réalisateur Roar Uthaug lui-même. De ses mots, il s’agit d’un projet qui a germé dans son esprit, il y a vingt ans de cela, et c’est pour lui un rêve de gosse qui devient réalité. Ayant commencé sa carrière de réalisateur sur plusieurs courts-métrages dès 1993, Roar Uthaug a mis en boîte son premier long-métrage, le thriller horrifique Cold Prey, en 2006. Un pas d’entrée plein de succès qui a consolidé de bons chiffres au box-office local et généré une trilogie (Cold Prey 2 en 2008 et Cold Prey III en 2010). En 2015, son film The Wave, montrant l’arrivée catastrophique d’un tsunami de 85m de haut sur une petite ville de Norvège, attire l’attention de Hollywood.

D’où sa promotion à la réalisation d’un projet particulièrement important pour Warner Bros, MGM et l’industrie en général : Tomb Raider, le reboot d’une (petite) saga adaptée d’une des licences vidéoludiques les plus connues au monde, mais aussi une nouvelle tentative d’adaptation de franchises de jeux vidéo – un domaine qui a bien rarement brillé en termes de résultats. Ce nouvel épisode, avec l’oscarisée Alicia Vikander dans le rôle-titre, a toutefois peiné au box-office, en plus de faire face à des réactions très 50/50 : 274 millions de dollars pour un budget de 94 millions. Si l’on se base sur la fameuse règle du multiplicateur x3 pour estimer la rentabilité d’un film au box-office, cela nous fait un gain négligeable au mieux, une perte de 10 millions au pire.

Sources : The Hollywood ReporterDeadlineIMDb (Roar Uthaug)Box-Office Mojo
Images Copyrights : Eirik Evjen / Fantefilm (Roar Uthaug)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :