Gone with the Wind - Autant en emporte le vent

Autant en emporte le vent, provisoirement retiré de la plateforme HBO Max

Grand classique du cinéma américain, le film est notoire pour son portrait positif de l’esclavage africain et de sa représentation de faux stéréotypes envers les Noirs.

Le Lundi 8 Juin, John Ridley, le scénariste oscarisé pour son travail sur le film 12 Years a Slave (Steve McQueen, 2013) rédige un article sur le Los Angeles Times dans lequel il appelle au retrait du film Gone with the Wind / Autant en emporte le vent de la plateforme HBO Max. Pour lui, cela ne se limite pas à une simple mauvaise représentation raciale. Le grand chantier du producteur David O. Selznick « glorifie le Sud d’avant-guerre, ignore totalement les horreurs de l’esclavage des Noirs et perpétue plusieurs clichés des plus blessants envers les personnes de couleur. »

Adapté du best-seller écrit par Margaret Mitchell en 1936, Gone with the Wind raconte l’histoire d’amour entre deux aristocrates du Sud américain, dans une plantation aux alentours d’Atlanta, peu après la Guerre Civile. Le livre et le film dépeignent tous deux des personnages Noirs, anciens esclaves, qui restent fidèles corps et âme à leurs anciens maîtres et se montrent tout à fait satisfaits de leur situation.

HBO Max vient de retirer le film de leur bibliothèque de streaming. « Gone with the Wind est un produit de son temps et dresse le portrait de préjudices ethniques et raciaux qui sont, malheureusement, monnaie courante dans la société américaine » déclare un porte-parole de HBO Max. Le communiqué rajoute que ces esquisses étaient mauvaises à l’époque tout comme elles sont mauvaises aujourd’hui. HBO Max affirme qu’il aurait été irresponsable de maintenir le film en l’état sans une explication et une dénonciation vis-à-vis de ces représentations.

Précisons bien que le retrait n’est pas définitif. Gone with the Wind est amené à revenir, mais cela ne se fera pas sans une recontextualisation propre et adaptée au sujet de ses représentations raciales. Le film ne sera nullement modifié. « Faire autrement reviendrait à prétendre que ces préjudices n’ont jamais existé. Si nous voulons créer un futur plus juste, équitable et inclusif, nous devons d’abord commencer par reconnaître et comprendre notre Histoire. »

Sur une dernière anecdote, l’actrice Hattie McDaniel est célèbre pour avoir été la première personne de couleur noire à obtenir un Oscar, grâce à sa performance dans Gone with the Wind. Sauf que dû aux pratiques racistes de l’époque, l’actrice avait du être confinée à une table en fond de salle, à l’écart des autres acteurs blancs.

Sources : The Hollywood ReporterDeadlineVariety
Images Copyrights : Metro-Goldwyn Mayer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :