Avril 2020 : 50 millions d'abonnés sur Disney+

50 millions d’abonnés pour Disney+

Le service de streaming de The Walt Disney Company continue de prouver son succès. Avec l’expansion récente en Europe et en Inde, Disney+ totalise maintenant 50 millions d’abonnés.

Le Mercredi 8 Avril 2020, le groupe a pu confirmer qu’il avait atteint le palier des 50 millions d’abonnés payants sur une échelle mondiale, avec la récente mise à disposition du service pour une partie des territoires européens et de l’Inde, entre la fin du mois de Mars et le début du mois d’Avril. L’ajout du territoire indien a notamment permis un apport impressionnant de 8 millions d’abonnés.

Disney+ a initié son lancement aux États-Unis, au Canada et aux Pays-Bas le 12 Novembre 2019. Une mise à jour à l’occasion du 19 Novembre a permis d’offrir le service pour l’Australie, la Nouvelle-Zélande et Porto Rico. Le 24 Mars 2020, ça a été au tour de l’Europe, mais seulement une portion : le Royaume-Uni, l’Irlande, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, la Suisse et l’Autriche. L’Inde et la France sont venus se rajouter en retardataires durant le 3 et 7 Avril – le gouvernement français ayant demandé un retard de deux semaines afin d’éviter tout engorgement du traffic internet.

Nous sommes honorés que Disney+ trouve écho auprès de millions de personnes dans le monde, et pensons que cela ne présage que le meilleur pour notre expansion future en Europe occidentale, ainsi qu’au Japon et en Amérique Latine au cours de l’année à venir.

Kevin Mayer
Directeur, division Direct-to-consumer & International, The Walt Disney Company

Aussi impressionnant que ce chiffre puisse être pour un service lancé il y a seulement cinq mois, il n’est destiné qu’à s’agrandir. L’été 2020 sera l’occasion pour le Portugal, la Belgique et les pays nordiques européens de profiter de Disney+ à leur tour. Si The Walt Disney Company doit composer avec le phénomène des désinscriptions après des binge-watch, à l’instar d’autres services de streaming, le groupe est en mesure de mitiger les dégâts par deux facteurs-clés.

Le premier est la diffusion hebdomadaire de séries, à l’image des chaînes télévisées : c’est le cas des séries Star Wars que sont The Mandalorian et Clone Wars – Saison 7. Cette stratégie qui s’oppose à la méthode Netflix permet une rétention des consommateurs ainsi qu’une intelligente mise à profit du buzz sur la Toile.

Le second facteur-clé « anti-désinscription » dont bénéficie Disney+ est l’image de marque qui caractérise The Walt Disney Company : le contenu familial. Moqué par toute une frange de cyniques, cet alignement constitue en réalité un atout marketing qui n’a pas de prix. Les familles du monde entier font confiance à l’esprit Disney et peuvent lui confier leurs enfants – confinement ou pas – et donc souscrire instinctivement à ses offres de produits, à fortiori un service de streaming qui vise à regrouper l’intégralité des créations de la marque.

Outre ses contenus exclusifs, Disney+ peut compter sur l'image de marque familiale associée à Disney pour attirer et conserver de nouveaux abonnés

La guerre du streaming est un conflit basé sur deux critères majeurs: l’ampleur du catalogue et ses exclusivités. À ce jour, Netflix reste le titan incontesté du marché avec 167 millions d’abonnés au début de l’année 2020, un chiffre qui écarte la plupart de la concurrence d’un revers de la main.

  • Amazon Prime Video : comporte certes 150 millions d’abonnés, mais la différence est que ce chiffre colossal représente les clients abonnés au service Amazon Prime, lequel fournit moult avantages liés aux services d’Amazon en général. Prime Video n’est qu’une fonctionnalité parmi d’autres et bien entendu, nous ignorons les données de consultation spécifiquement liées à Prime Video.
  • Apple TV+ : depuis son lancement au 1er Novembre 2019, Apple TV+ peut se targuer d’avoir 33 millions d’abonnés à l’issue du mois de Janvier 2020… mais selon les analystes de Ampere Analysis, une vaste majorité d’entre eux sont des clients ayant profité de l’offre de 12 mois gratuits pour tout achat d’un nouvel iPhone, iPad, Apple TV, Mac ou iPod touch device.
  • Hulu : le service de streaming ciné/télé a beau se rapprocher des 31 millions d’abonnés aux États-Unis, il faut savoir qu’il est la propriété de The Walt Disney Company. Le groupe a d’ailleurs profité de cette position pour offrir un package aux résidents américains, en regroupant Disney+, ESPN+ (streaming de sports) et Hulu sous la forme d’un seul et unique abonnement à tarif avantageux.

La concurrence du streaming se fait de plus en plus féroce, au point d’en poser problème pour les consommateurs. Netflix, Disney+, Apple TV+, Amazon Prime Video, et bientôt HBO Max (du groupe WarnerMedia) et Peacock (de NBCUniversal)… Le streaming a beau constituer une offre économiquement intéressante, la quantité de services dorénavant en compétition ouverte (avec tous leurs contenus exclusifs) met l’utilisateur face à un dilemme d’un point de vue financier, avec des choix à la clé.

Si les plateformes cherchent à se bâtir du contenu exclusif et rivalisent en termes de séries-stars (parfois moyennant des budgets astronomiques), The Walt Disney Company, dans sa spécialisation familiale connue du monde entier, pourrait bien avoir trouvé un terrain sur lequel aucun concurrent ne viendra le déloger de sitôt.

Sources: The Hollywood ReporterVarietyEntertainment Weekly
Images Copyrights: The Walt Disney Company

(2 commentaires)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :