Disney+ France

Disney+ est disponible en France

Après un délai supplémentaire de deux semaines, à la requête du gouvernement français, la plateforme de streaming Disney+ arrive enfin en France, ce Mardi 7 Avril 2020, avec 7 jours d’essai gratuits pour les curieux indécis.

La page d’accueil met en avant les grandes « marques » qui forgeront le futur du groupe : Disney, Pixar, Marvel, Star Wars et National Geographic. Un contenu accessible pour 6,99€ par mois ou un forfait de 69,99€ par an (au lieu de 83,88€ – environ 16% de réduction). Jusqu’à 4 écrans simultanés et 7 profils distincts sont possibles pour un seul compte. Les tarifs diffèrent si le client passe par Canal+, avec qui le groupe Disney a passé un accord pour des offres exclusives. Les modalités sont détaillées dans de longs articles de Numerama.

Contrairement à Netflix, la qualité n’est pas une option payante sur Disney+. Payer un abonnement signifie de facto avoir accès à la 4k, si tant est qu’elle soit disponible pour le contenu concerné – et selon le contexte, bien entendu (pas de 4k en période de confinement du COVID-19, pour réguler l’état de la bande passante au niveau mondial et national).

Après avoir réglé les modalités d’abonnement, qui comprennent une période de 7 jours gratuits, il est possible de créer plusieurs profils, Disney+ étant bien évidemment une affaire de famille. En plus du choix de la langue, la plateforme ajoute la possibilité d’annuler la lecture automatique de l’épisode suivant ou bien de supprimer la lecture automatique des vidéos durant l’exploration du catalogue. Détail trivial pour certains, appréciable pour d’autres, les icônes de profil sont nombreuses et classées par catégories : Marvel, Star Wars, Pixar, National Geographic, Mickey Mouse & compagnie, Princesses Disney, etc.

En ce qui concerne les paramètres linguistiques, seule le choix de la langue de l’interface sera possible au niveau des réglages d’utilisateur. Pour faire la sélection de la langue audio et des sous-titres, l’internaute devra lancer la lecture d’un contenu et cliquer sur une icône discrète,  en haut à droite de l’écran, afin de choisir l’audio et le texte. Un clic supplémentaire sur une icône de rouage (toujours en haut à droite) fera basculer la fenêtre sur des options de personnalisation approfondies vis-à-vis de l’affichage des sous-titres, avec aperçu à la clé.

Disney-Plus-C

En ce qui concerne l’offre Disney+ en elle-même pour le territoire français, il convient de mettre immédiatement une grosse astérisque.

À l’instar de Netflix, le catalogue français est loin d’être complet par rapport à la quantité de licences et de contenus possédés par The Walt Disney Company. Rien qu’au sujet du catalogue Marvel, le MCU de Disney+ ne va que jusqu’à Doctor Strange (2016) – en oubliant au passage The Incredible Hulk (2008), situé entre Iron Man (2008) et Iron Man 2 (2010). Comme Doctor Strange est le dernier film disponible de la liste, cela nous fait un total de 9 films absents :

  1. Guardians of the Galaxy Vol. 2 (2017)
  2. Spider-Man : Homecoming (2017)
  3. Thor : Ragnarok (2017)
  4. Black Panther (2018)
  5. Avengers : Infinity War (2018)
  6. Ant-Man and the Wasp (2018)
  7. Captain Marvel (2019)
  8. Avengers : Endgame (2019)
  9. Spider-Man : Far From Home (2019)

Dans les faits, le manque d’exhaustivité du catalogue s’explique autant par la législation territoriale que les restrictions contractuelles. Non seulement un film doit légalement attendre un délai de 4 mois en France entre sa sortie en salles et sa sortie en vidéo, mais en plus, les plateformes de streaming sont potentiellement sujettes à des délais encore plus conséquents – jusqu’à 36 mois, au cas par cas. Disney+ France va lentement regagner ses propriétés mais dans l’état actuel des choses, cela devra se faire à un rythme pachydermique, comparé à ce que peut offrir le service américain, à l’instar de Netflix.

Disney-Plus-B

The Walt Disney Company a décidé de mettre en place une stratégie de diffusion hebdomadaire pour certains contenus inédits à destination de l’Hexagone. Nous faisons référence aux séries Star Wars que sont The Mandalorian et la saison 7 de Clone Wars. Les épisodes de The Mandalorian sont mis à jour chaque Vendredi.  Quant à la série animée Clone Wars, l’idée est de rattraper le retard sur la diffusion américaine et de proposer deux épisodes chaque Vendredi, et ce jusqu’à au 17 Avril 2020. Après quoi, la diffusion française repassera à un seul épisode par Vendredi.

La diffusion hebdomadaire, façon série télévisée, est une stratégie que Disney a mise en place dès le lancement initial (États-Unis, Canada et Pays-Bas), afin d’éviter ce fameux phénomène de désinscription en masse après un binge-watch qui concerne tous les services de streaming, où certains utilisateurs regardent tout le contenu qui les intéresse durant une période de 1 mois d’inscription, puis résilient leur abonnement.

Sur un autre angle d’attaque, la sortie hebdomadaire (contrairement à la stratégie de Netflix) permet aux spectateurs d’entretenir une certaine excitation au sujet d’une série en particulier, et ce pendant plusieurs semaines ou mois d’affilée. Les gens en parlent entre eux et autour d’eux pendant une longue période, et ces projets (et par extension, le service de streaming concerné) ont bien plus de chances d’attirer de nouveaux curieux si les discussions enthousiastes, la hype, le buzz, s’étendent sur des semaines et des mois consécutifs. Une chose qui serait impossible avec une série immédiatement diffusée dans son intégralité, méthode qui n’aurait pour effet que de générer une excitation de deux semaines avant qu’elle ne retombe comme un soufflé.

Avec l’ajout du public français, The Walt Disney Company étend son territoire une fois de plus dans la guerre ouverte des plateformes de streaming. Un conflit essentiellement dominé par le géant Netflix (environ 167 millions d’abonnés au début de l’année 2020), mais contre lequel sont venus se battre Apple TV+, Amazon Prime Video, et bientôt HBO Max (du groupe WarnerMedia) et Peacock (de NBCUniversal).

Disney+ est mis à disposition par paliers dans le monde entier. Lors du lancement du 12 Novembre 2019, les États-Unis, le Canada et les Pays-Bas ont été les premiers territoires à bénéficier du contenu affilié au géant du divertissement familial. La mise à jour du 19 Novembre a permis d’ajouter l’Australie, la Nouvelle-Zélande et Porto Rico. Le 24 Mars 2020, ça a été au tour du Royaume-Uni, de l’Irlande, de l’Espagne, de l’Italie, de l’Allemagne, de la Suisse et de l’Autriche. L’Inde et la France sont venus se rajouter en retardataires durant le 3 et 7 Avril. Et ce n’est pas avant l’été 2020 que le service sera accessible au Portugal, à la Belgique et aux pays nordiques.

Sources: Disney+Numerama
Images Copyrights: The Walt Disney Company

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :