Yuka Kitamura, interview Game Informer

La compositrice Yuka Kitamura de retour sur Elden Ring

Celle que les fans des Souls games ont appris à connaître au fil des ans depuis Dark Souls 2 sera de retour sur la prochaine grosse production en open world du studio FromSoftware, Elden Ring, signant une collaboration inédite entre le créateur de Dark Souls, Hidetaka Miyazaki, et l’auteur de Game of Thrones, George R.R. Martin.

Une excellente nouvelle de plus pour le projet le plus ambitieux à ce jour de FromSoftware : Yuka Kitamura est officiellement de retour pour la composition musicale. Nous ne savons pas encore si l’album lui sera exclusivement réservé ou s’il s’agira d’un travail participatif en compagnie d’autres compositeurs (comme la plupart des autres jeux du studio).

Si Yuka Kitamura a commencé sa collaboration avec Armored Core: Verdict Day (2013), à l’époque où le studio était un grand inconnu parmi d’autres au sein du monde vidéoludique, la notoriété d’un titre tel que Dark Souls II (2014) a non seulement signé le tout début de sa réputation auprès des gamers mélomanes, mais elle a aussi pavé la route d’une longue et riche collaboration avec le studio et son actuel président, Hidetaka Miyazaki, le créateur de Dark Souls et des autres jeux majeurs du studio (à l’exception de Dark Souls II, ironiquement) et du concept même des Souls games.

D’abord présente sur un nombre limité de pistes musicales de Dark Souls II, Yuka Kitamura n’en a pas moins délivré un travail d’ampleur, notamment via le thème de Sir Alonne, une orchestration littéralement épique – l’une des plus épiques de l’album – pour l’un des combats de boss les plus appréciés des fans. Sa collaboration avec FromSoftware se poursuit sur Bloodborne (2015) où l’univers de l’horreur gothique et de l’horreur cosmique mélangées lui ouvre les portes vers un terrain encore plus démesuré. Habitée par son sujet, la compositrice est allée jusqu’à se représenter des visions de fin du monde en travaillant sur le thème d’Ebrietas, Daughter of the Cosmos.

Le grand architecte en personne, Hidetaka Miyazaki, bien connu pour être remarquablement méticuleux, semble remarquer les talents de la jeune femme et lui donne pas moins de 17 pistes à composer sur le prochain gros jeu du studio, Dark Souls III (2016). Cela revient à lui confier les 2/3 (si ce n’est plus) des musiques du jeu, prenant ainsi le pas sur un autre compositeur participant à l’album, Motoi Sakuraba, qui avait pourtant été le compositeur de l’iconique Dark Souls premier du nom (2011). Propulsée au rang de compositrice principale pour le chapitre final de la mondialement célèbre trilogie Dark Souls, Yuka Kitamura n’hésite pas à enchaîner des musiques plus grandioses que jamais. Le seul thème du menu principal est éloquent ; jamais un jeu de FromSoftware n’avait commencé avec une telle ampleur et les fans en furent les premiers surpris.

Yuka Kitamura, compositrice de Sekiro Shadows Die Twice

À cette occasion, il est intéressant de noter qu’en plus de l’usage religieux de cordes frottées dans ses partitions (Yuka Kitamura est violoniste de formation), la compositrice semble très attachée à l’emploi de choeurs masculins et/ou féminins dans un grand nombre de ses travaux. Des sélections particulièrement efficaces vis-à-vis de sa méthodologie musicale : selon le sujet traité, sa composition peut varier entre moult tons et allier l’épique comme la mélancolie. Selon la quantité et l’intonation des voix, la partition peut bénéficier d’une agilité certaine sur l’alternance entre plusieurs ambiances. Des pistes telles que Oceiros the Consumed King, Dancer of the Boreal Valley, Abyss Watchers ou encore Sister Friede and Father Ariandel témoignent de la maîtrise artistique de la jeune femme dans l’alliance du grandiose et de l’intime.

Avec sa participation à la bande originale de l’intimiste Déraciné (2018), la expérimentation de FromSoftware dans le domaine de la VR, mais aussi la musique de Sekiro : Shadows Die Twice (2019) et son retour au strict Japon féodal, Yuka Kitamura s’impose comme une collaboratrice de première importance pour le studio. La confirmation de son retour sur le très attendu Elden Ring a beau ne surprendre qu’à moitié, elle reste néanmoins une excellente nouvelle pour ceux qui sont bien familiers avec son travail.

Sources: Yuka Kitamura TwitterGamekultGame Informer
Images Copyrights: Game Informer (interview exclusive)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :