GameStop

COVID-19 : Les boutiques de GameStop enfin inaccessibles aux clients

Récemment sous le feu des projecteurs pour avoir contraint ses employés à garder les boutiques ouvertes et sans précautions médicales, GameStop a fini par céder à la pression et à faire fermer l’accès public de ses échoppes aux États-Unis.

C’est durant la journée de Dimanche que les boutiques de GameStop ont pu avoir le droit de fermer leur accès libre et basculer sur un service de livraison à domicile, selon les nouvelles consignes précisées dans un courrier rédigé par le PDG de l’enseigne George Sherman. Que ce soit via l’application GameStop ou via des QR Codes utilisés sur place, les clients pourront dès à présent acheter leurs jeux en ligne et venir collecter leurs commandes devant les enseignes, dans des dispositifs prévus à cet effet.

À l’occasion de cette lettre adressée à tous les employés, le PDG en a profité pour préciser que suite aux effets négatifs sur les salaires engendrés par la fermeture des boutiques, des procédures ont été mises en place.

  • Les salariés payés à l’heure et éligibles à des congés payés auront droit à deux semaines (80 heures) de congés payés additionnels
  • Ceux qui ne sont pas éligibles à des congés payés recevront deux semaines de salaire de base additionnelles, calculées sur le nombre moyen d’heures travaillées durant les 10 dernières semaines.
  • Les employés éligibles aux avantages du plein-temps recevront l’équivalent d’un mois entier de contributions pour le mois d’Avril.

De telles mesures ne sont pas anodines, GameStop ayant récémment fait la une des réseaux sociaux pour des scandales liés à sa gestion de la pandémie. L’enseigne prétendait prendre toutes les mesures nécessaires pour sécuriser employés et clients. Mais selon les sources du toujours très bien informé Jason Schreier de Kotaku, les employés estimaient que GameStop n’était aucunement préparé pour la crise.

Les boutiques ne recevaient aucun équipement de protection, aucune consigne de mesure d’urgence, n’avaient pas l’autorisation d’annuler des évènements de lancement de jeux vidéo attirant largement plus de 50 clients dans un espace très restreint, et n’avaient pas le moindre matériel pour nettoyer les équipements de jeux utilisés par des dizaines ou des centaines de clients à la chaîne toute la journée. Les employés étaient même menacés de se faire virer s’ils osaient ne pas venir au travail par crainte pour leur sécurité et leur santé en l’absence d’un courier médical certifié exigeant leur absence.

Le clou du spectacle étant une déclaration aberrante du groupe encourageant directement toutes les boutiques à rester ouvertes en dépit des consignes fédérales et nationales de fermeture des commerces, incitant également les employés à défier ouvertement les visites & injonctions des forces de l’ordre, et à clamer que GameStop faisait partie des commerces de première nécessité au même titre que l’alimentation et la santé publique, et de ce fait, n’était absolument pas éligible aux consignes de fermeture.

Sources: Kotaku (Jason Schreier)
Images Copyrights: Flickr (Phillip Pessar)

(1 commentaire)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :