GeForce NOW (NVIDIA)

GeForce NOW gagne le soutien d’Epic Games (Fortnite)

Alors que le service de streaming proposé par NVIDIA continue de perdre des titres de son catalogue semaine après semaine, il gagne un puissant allié en la personne de Tim Sweeney, fondateur et PDG de Epic Games.

GeForce NOW propose aux joueurs de pouvoir streamer des jeux vidéo sur n’importe quel écran PC, Mac ou téléphone Android, à condition d’avoir les jeux déjà achetés. Des termes autrement plus accessibles que l’offre proposée par le concurrent direct, Google Stadia, qui requiert non seulement un achat de hardware, mais aussi le paiement d’un abonnement, et enfin le rachat des jeux proposés au prix fort (que le joueur les ait déjà achetés ou non).

  1. OFFRE GRATUITE : 1 heure de jeu continue, en 1080p et 60fps. Une connexion de 15Mb/s est requise pour assurer un débit stable. Un passage par une file d’attente est nécessaire.
  2. OFFRE « FONDATEURS » : offre spéciale temporaire, pour 5,49€ par mois pendant 12 mois, avec 90 jours gratuits. Cette offre (destinée à devenir une offre « Premium » une fois le programme Fondateurs terminé) donne un accès prioritaire au niveau de la file d’attente, ainsi qu’une durée de jeu étendue jusqu’à 6 heures, avec en supplément la technologie du Ray Tracing (permettant une simulation avancée du comportement de l’éclairage dans un jeu vidéo).

Cette offre a toutefois été établie sans concertation avec les innombrables propriétaires légaux des différents jeux sur lequel il est possible de faire tourner GeForce NOW. Ceux-ci ne gagneront donc pas un centime de l’argent que pourrait gagner NVIDIA via ce nouveau service. C’est donc en toute logique que plusieurs éditeurs et studios de plus petite envergure se sont manifestés pour retirer leurs titres du catalogue.

Activision Blizzard a ouvert le bal, le 12 Février 2020, suivi par Bethesda Softworks une semaine suivante, et 2K Games deux autres semaines après. Les joueurs ont ainsi perdu l’intégralité du catalogue lié à ces éditeurs, à l’exception de Wolfenstein: Youngblood, curieusement abandonné comme une brebis galeuse laissé disponible par Bethesda après son départ. Le studio Hinterland, développeur du jeu de survie The Long Dark, a également opéré un retrait au début du mois de Mars.

Face à la grogne des joueurs mécontens, tantôt envers NVIDIA pour leur manque d’organisation et de gestion commerciales, tantôt envers les éditeurs pour les forcer à payer deux fois pour le même jeu, les responsables du service GeForce NOW ont répété qu’ils espéraient pouvoir faire revenir les titres disparus à l’avenir. Qu’ils sous-entendent l’établissement de négociations en coulisses ou qu’ils tablent sur une prise de conscience et un revirement d’attitude peu probables de la part des éditeurs & studios, nous en sommes réduits aux hypothèses.

Tim Sweeney considère que les attitudes de Apple et Google face au cloud streaming leur causera du tort

Fast-forward au jour actuel. Dans une série de messages sur son compte Twitter le Samedi 7 Mars 2020, le PDG de Epic Games Tim Sweeney a publiquement déclaré qu’il considère GeForce NOW comme le plus developer-friendly et publisher-friendly des services de streaming, et qu’il pense que les compagnies de jeu vidéo devraient se ranger du côté de l’offre de NVIDIA.

Epic soutient de tout coeur le service GeForce NOW de NVIDIA, que ce soit via Fortnite ou les titres de l’Epic Games Store qui choisiront d’y participer (cela inclut les titres exclusifs à la plateforme). À ce sujet, nous veillerons à travailler sur l’intégration du service au fur et à mesure.

Tim Sweeney, fondateur & PDG de Epic Games

Sur des termes plus agressifs, Tim Sweeney a ensuite abordé le cas d’iOS et de Google Play. Selon lui, les services de cloud streaming du jeu vidéo seront un facteur déterminant pour contrecarrer le monopole d’iOS et de Google Play, notamment leurs taxes à hauteur de 30%. Tim Sweeney est allé jusqu’à qualifier de « mégalomaniaque » l’attitude de Apple interdisant l’existence du cloud streaming – et donc de toute possibilité de compétition – sur la plateforme iOS.

Aux yeux du PDG, nous nous approchons vers un renversement de l’échiquier – qu’il compare à une « structure en putréfaction » – lorsque Google se retournera contre Apple pour l’interdiction de Google Stadia, tout en bloquant lui-même GeForce NOW, X-Cloud et Fortnite du service Google Play.

De son côté, NVIDIA a publié des communiqués qui se veulent rassurants concernant la santé de son service, en dépit de l’actualité « à scandales » générée par les départs successifs des éditeurs. Ainsi, 1 million d’abonnés auraient déjà rejoint GeForce NOW, qu’ils aient opté pour l’offre gratuite ou l’offre des Fondateurs, de même que 1 500 jeux seraient actuellement en file d’attente pour rejoindre le catalogue du service.

Le GM (General Manager) de GeForce NOW, Phil Eisler, a souligné qu’au fil du temps, l’offre ne ferait que se stabiliser. Dans la logique des choses, les éditeurs qui souhaiteraient se retirer d’office l’auraient déjà fait – ou seraient sur le point de le faire – et les éditeurs qui seraient intéressés par la proposition de NVIDIA auraient déjà pris la décision de rester ou confirmeraient à l’avenir et sans la moindre gêne la disponibilité de leurs futures sorties à destination du service.

Sources: VGCGamekult
Images copyrights: NVIDIA – WikiMedia Commons (Official GDC)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :