Rinko Kikuchi - Pacific Rim (Guillermo Del Toro, 2013, Warner Bros. Pictures)

Rinko Kikuchi rejoint la série Tokyo Vice de Michael Mann sur HBO Max

L’actrice japonaise rejoint le casting de la série en 10 épisodes, adaptée des mémoires de Jake Adelstein, premier reporter étranger à travailler pour Yomiuri Shinbun, l’un des plus importants journaux du Japon.

Le tournage de la série Tokyo Vice vient tout juste de commencer au sein de la capitale du Japon, et Rinko Kikuchi est annoncée pour rejoindre le casting déjà composé de Ansel Elgort, Ken Watanabe, Odessa Young et Ella Rumpf. Apparue dans Pacific Rim (Guillermo Del Toro, 2013), l’actrice japonaise est aussi et surtout connue pour avoir été la toute première de son pays à recevoir une nomination pour l’Oscar de la Meilleure actrice. C’était à l’occasion de sa performance dans le film Babel (Alejandro González Iñárritu, 2006), un rôle qui lui a également valu des nominations aux Golden Globes et aux SAG Awards (Screen Actors Guild).

Les sources de The Hollywood Reporter confient que Rinko Kikuchi aurait été recommandée par le réalisateur Michael Mann lui-même, en dépit des inquiétudes du producteur John Lesher au sujet des capacités linguistiques de l’actrice – Rinko Kikuchi n’étant pas bilingue en anglais. Le rôle a failli être confié à l’actrice Mari Yamamoto, totalement bilingue et journaliste de surcroît.

Rinko Kikuchi incarnera un supérieur hiérarchique de Jake Adelstein (joué par Ansel Elgort). Ken Watanabe jouera Hiroto Katagiri, un inspecteur du département policier de Tokyo & mentor de Jake Adelstein. Quant à Odessa Young et Ella Rumpf, il semblerait qu’elles aient été engagées pour incarner des hôtesses d’un club très sélectif.

À en croire les sources proches du dossier, la série à destination de HBO Max resterait assez proche du livre dont elle s’inspire. En l’occurrence, l’ouvrage de Jake Adelstein, Tokyo Vice : An American Reporter on the Police Beat in Japan, raconte sa carrière en tant que premier journaliste étranger à travailler dans un grand journal au Japon. Ce livre, publié en 2009 aux États-Unis, n’a jamais pu trouver un éditeur au Pays du Soleil Levant, le contenu abordant trop de sujets sensibles et dangereux.

Entre autres, Tadamasa Goto, un chef mafieux notoire, qui aurait bénéficié d’une greffe de foie au sein d’un hôpital de Los Angeles. Une histoire pour laquelle les hommes de main de Goto auraient menacé la vie de Jake Adelstein s’il venait à publier quoi que ce soit à ce sujet. Si Goto a affirmé s’être retiré du monde criminel, il n’en reste pas moins que la société de production japonaise AOI Pro s’est écartée du projet Tokyo Vice après avoir appris que Tadamasa Goto en ferait partie d’une manière ou d’une autre.

Sources: The Hollywood ReporterIMDb
Images Copyrights: Warner Bros Entertainment

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :