Bad Boys for Life (Adil El Arbi, Bilall Fallah, 2020, Columbia Pictures)

Box-Office Ciné: 3 Février 2020

Bad Boys for Life est sorti de son troisième week-end d’exploitation en salles et le voici toujours en première position. Avec 148 millions de dollars générés aux États-Unis (51%) et presque 143 millions à l’international (49%), le film signant le retour de Will Smith et Martin Lawrence a largement dépassé les 290 millions dans le monde. Le score final de Bad Boys II (2003) est dépassé sans un battement de sourcil, avec une marge de presque 20 millions, et ce chiffre ne fera que grimper à partir d’aujourd’hui. De même, le budget de 90 millions de Bad Boys for Life est largement remboursé et rentabilisé, en prenant en compte la fameuse règle du budget multiplié par 2,5 (ou 3 selon l’ampleur du marketing). Sony Pictures peut se reposer sur ses lauriers et aborder le cas du prochain film Bad Boys (déjà confirmé) avec confiance.

1917 poursuit sa carrière solide comme le roc. Le film de Sam Mendes continue de bénéficier d’un bouche-à-oreilles positif et de l’avalanche de prix qu’il reçoit dans les festivals et cérémonies officielles. Rien qu’avec les BAFTA Awards (British Academy of Film and Television Arts) tenus ce Dimanche 3 Février 2020 au Royal Albert Hall de Londres, 1917 s’est illustré sans surprise avec neuf nominations et a pu remporter trois prix des plus illustres: Meilleur film, Meilleur réalisateur pour Sam Mendes et Meilleur film britannique. Avec 9,66 millions de dollars ajoutés pour le cinquième week-end dans les salles américaines, le film de guerre de Universal Pictures atteint 119 millions aux USA (48%), presque 130 millions à l’international (52%), pour un total avoisinant 249 millions de dollars dans le monde. Le progrès est solide, 200 millions étant le palier dépassé sept jours auparavant. 1917 est actuellement actif dans 61 circuits nationaux, avec des ouvertures récentes en Russie, à Taïwan, en Suisse et en Thaïlande.

SS-1917-C

Petit cas bien particulier avec le troisième film du top 5 du box-office, Dolittle (Le Voyage du Dr Dolittle en français). Le film avec Robert Downey Jr. vient de remplacer 1917 pour la seconde place… juste au sortir du Dimanche 2 Février 2020. C’est un scénario-catastrophe prévu dès la fin du premier weed-end d’exploitation: à ce jour, les 126 millions de dollars générés dans le monde entier ne suffiront pas à rembourser l’exorbitant budget de 175 millions qui a été investi dans ce projet. La règle de la rentabilité d’un film via un multiplicateur de 2,5 nous donne un seuil de 438 millions de dollars à atteindre pour que le studio puisse rentrer dans ses frais. Impossible pour un film qui, en dépit de 76% de spectateurs convaincus et d’un Cinemascore B, n’a généré que 55 millions aux États-Unis (44%) et 71 millions à l’international (56%), sur un total de 63 circuits d’exploitation. Le film n’a pas encore été diffusé dans la totalité des marchés (une sortie en Chine est toujours en standby, et ce n’est pas l’épidémie de Coronavirus du moment qui va aider), mais au bout du troisième week-end d’exploitation, la courbe de fréquentation en salles n’ira qu’en descendant.

Oscillant entre la 3ème et la 6ème place au fur et à mesure du week-end: le tout récent Gretel & Hansel, produit par United Artists. Diffusé dans plus de 3 000 salles à travers l’Amérique, le thriller horrifique réalisé par Oz Perkins n’a généré que 6 millions de dollars pour son week-end d’ouverture. Une expansion sur le marché mondial se fait attendre, mais avec des retours peu convaincants, la carrière du film s’annonce déjà difficile. Un C- sur Cinemascore et un score de 21% pour la section du public sur Rotten Tomatoes indiquent à quel point le film n’a pas su toucher ses spectateurs, malgré des avis critiques plus positifs (57% d’entre eux étant convaincus). Précisons tout de même que 2020 ne commence pas sous les meilleurs auspices dans la section thriller / horreur, Gretel & Hansel étant le cinquième film du genre à sortir sur les cinq premières semaines de l’année, et le quatrième à recevoir des réactions plus que mitigées, après The Grudge (Cinemascore F), The Turning (Cinemascore F) et Underwater (Cinemascore C).

Gretel & Hansel est le quatrième film d'épouvante à décevoir le public au bout de seulement cinq semaines après début 2020

À valeur pratiquement égales, Jumanji: The Next Level et The Gentlemen ont échangé les quatrième et cinquième places du box-office. Le film d’action criminelle de Guy Ritchie a généré plus de 6 millions dans les salles américaines pour son deuxième week-end d’exploitation, portant la somme nationale à 20 millions de dollars (42%), contre 28 millions (58%) à l’international. 48,4 millions est le montant du film généré par le box-office mondial, à l’heure actuelle. Par comparaison, le film d’aventure réunissant Dwayne Johnson, Karen Gillan, Jack Black et Kevin Hart commence à compter ses derniers gains à l’occasion de son 7ème week-end aux États-Unis. Avec la somme de 6 millions sur ces trois derniers jours, le blockbuster de Sony Pictures s’en tire avec 291 millions de dollars aux USA (39%) et 455 millions à l’international (61%). 746 millions de dollars au total, le palier de 750 millions devrait être finalement dépassé durant le 8ème week-end. Il reste encore 2 945 salles qui diffusent le film en Amérique, même au bout d’une telle période d’exploitation.

Sources : Box-Office MojoCinemascoreRotten Tomatoes – IMDb
Images Copyrights : Sony Pictures Entertainment Universal Pictures InternationalOrion Pictures Corporation

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :