Bad Boys for Life (Adil El Arbi, Bilall Fallah, 2020, Columbia Pictures)

Box-office Ciné : 20 Janvier 2020

Ce week-end du 18 Janvier marque le retour sur grand écran d’une franchise commencée en 1995 et poursuivie en 2003. Héritier des films Bad Boys I et II, Bad Boys for Life marque un retour en forme pour la trilogie de Sony Pictures, avec Will Smith et Martin Lawrence de nouveau dans leurs rôles. Déjà accueilli par un honorable 76% d’avis critiques positifs sur Rotten Tomatoes, le film a pu jouir d’une réception publique particulièrement élevée, avec 97% d’avis positifs, mais aussi de la lettre A sur Cinemascore.

Un autre facteur intéressant à prendre en compte pour le film de Sony Pictures serait ni plus ni moins que le Martin Luther King Day en ce Lundi 20 Janvier 2020, dans la foulée du week-end d’ouverture. Ce jour célébrant l’anniversaire de Martin Luther King Jr. est en réalité un jour férié aux États-Unis, placé selon la tradition sur le troisième Lundi de chaque mois de Janvier (la date de naissance de l’homme étant le 15 du mois). Avec un score actuellement supérieur à 106 millions de dollars au total, via 68 millions (64%) dans les salles américaines et 38 millions (36%) à l’international, Bad Boys for Life constitue la 2ème sortie sur l’échelle des succès cinématographiques liés au Martin Luther King’s Day.

C’est également le plus gros week-end d’ouverture pour un film rated-R (qui éloigne les spectateurs mineurs sans accompagnement parental, selon la classification américaine), devançant le week-end de 57 millions pour 22 Jump Street (Phil Lord & Christopher Miller, 2014). En l’état actuel, les 68 millions du premier week-end américain de Bad Boys for Life sont comparables à ceux de John Wick : Chapter 3 (56,8 millions), Mission : Impossible – Fallout (61,2 millions) ou encore le spin-off de la saga Fast & Furious, Hobbs & Shaw (60 millions). C’est significativement plus élevé que les chiffres de l’épisode précédent, Bad Boys II, qui s’en était tiré avec 46,5 millions au box-office domestique et n’avait pas généré plus de 274 millions de dollars sur l’ensemble de sa carrière en salles, tirant un doute sur la rentabilité du second épisode pour Sony Pictures (avec un budget estimé à 130 millions).

SS-Dolittle-A

En 2ème place dans les salles américaines se trouve Dolittle (Le Voyage du Dr Dolittle en français), le dernier film avec Robert Downey Jr, maintenant connu dans le monde entier pour incarner Tony Stark, alias Iron Man. À ceci près que la popularité sensationnelle de l’acteur dans son rôle du Marvel Cinematic Universe ne génère guère d’étincelles une fois sorti de la forteresse tenue par Kevin Feige. Dans la lignée des films The Soloist / Le Soliste en 2009 (57% d’avis critiques positifs), Due Date / Date Limite en 2010 (40% d’avis critiques positifs), ou encore The Judge / Le Juge en 2014 (48% d’avis critiques positifs), Dolittle creuse l’écart en n’ayant convaincu que 19% des critiques.

Sur un budget estimé à 175 millions, le film s’en sort avec 30 millions de dollars en salles américaines (52%) contre 27,3 millions à l’international (48%), pour un total de plus de 57 millions à travers le monde. Pour le dire en deux mots, c’est peu. Il conviendra de surveiller l’évolution du film de Universal Pictures, étant donné que les avis extrêmement négatifs sont relativement contredits par 76% d’avis positifs de la part des spectateurs sur Rotten Tomatoes, et un honorable B via Cinemascore. Entre les critiques négatives ou le public positif, il faudra déterminer lequel des deux fera pencher la balance, mais avec un budget de 175 millions – et probablement presque le triple à générer afin d’atteindre le seuil de rentabilité pour le studio, Dolittle semble entamer un vrai parcours du combattant pour Universal Pictures.

SS-1917-B

À la troisième place du podium se trouve le grand succès du moment de Universal Pictures, 1917 de Sam Mendes, actuellement en lice pour la course aux Oscars (pas moins de 10 nominations) et déjà vainqueur des Golden Globes avec les prestigieux prix Meilleur Film et Meilleur Réalisateur. Le film de guerre bénéficie lui aussi du Martin Luther King’s Day et génère 27 millions de dollars additionnels, portant le box-office mondial à 143 millions après 3 semaines d’exploitation aux USA et 2 semaines dans le reste du monde.

À la quatrième place figure Jumanji : The Next Level, le blockbuster d’action-aventure de Sony Pictures. Suite du succès-surprise de Jumanji : Welcome to the Jungle en 2017 (962 millions de dollars dans le monde), le film de Jake Kasdan bénéficie de 12,57 millions en entrées américaines et de 17 millions en entrées internationales. Le film réunissant Dwayne Johnson, Karen Gillan, Jack Black et Kevin Hart frôle maintenant les 712 millions de dollars au total, alors qu’il arrive au terme de sa cinquième semaine d’exploitation en salles.

Dernier du top 5, Star Wars : The Rise of Skywalker. Ayant dépassé le stade d’1 milliard de dollars la semaine dernière, le film de J.J. Abrams rajoute 10,6 millions depuis les États-Unis et 10,9 millions dans le reste du monde. À ce jour, le dernier épisode de la saga Skywalker se situe très près de 1 milliard et 29 millions de dollars, ce qui rend le score de Star Wars : The Last Jedi très probablement inatteignable (1 milliard et 332 millions au box-office total).

Sources : Box Office MojoRotten TomatoesCinemascore
Images Copyrights : Sony Pictures Entertainment Deutschland GmbH – Universal Pictures

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :